_visuel_actualite_sexo_a_la_decouverte_de_l_orgasme_cervical

À la découverte de l'orgasme cervical








Le point C... Vous ne le connaissiez pas, hein !? Il paraît que sa stimulation conduirait au summum du plaisir féminin !

           Alors que nous sommes toutes familières du plaisir vaginal et clitoridien, dont les orgasmes sont les plus répandus, que savons-nous de l'orgasme cervical ? Très méconnu car il est en fait bien moins courant que ses cousins, il pourrait bien être le St Graal du plaisir sexuel. D'après la sexologue Jessica O’Reilly, spécialiste du domaine, l'orgasme cervical offrirait un plaisir si intense qu'il s'étendrait à toute la région abdominale et même, d'après les femmes qui ont eu la chance de l'expérimenter, à tout le corps !


Bon. Mais qu'est-ce que c'est l'orgasme cervical ?

           Logé tout au fond du vagin, le cervix -ou col de l'utérus- protège l'entrée de l'utérus empêchant ainsi tout intrus de pénétrer plus loin. Et bien la stimulation de l'ectocervix, la partie du cervix atteignable depuis le vagin, serait le moyen d'atteindre ce fameux orgasme cervical et produirait un plaisir si intense qu'il mènerait à un état de transcendance spirituelle !


Perspective alléchante ! Mais alors, comment l'atteindre ?

           Vous l'aurez deviné, le cervix étant positionné tout au fond du vagin, il ne pourra être stimulé qu'au moyen d'une pénétration profonde. Mais, les femmes ayant connu des hommes aux proportions généreuses le savent : quand le membre de ces chers messieurs va trop loin, la sensation peut être désagréable voire même carrément douloureuse. Il est ainsi difficile de croire que l'on puisse retirer un quelconque plaisir de cette stimulation... Et pourtant !

Ok, alors en pratique ça donne quoi ?

           Tout d'abord, l'état d'excitation est primordial car il change la perception lors de la stimulation du cervix. Ainsi, bien excitée, sentir son cher et tendre pénétrer au plus profond de nous ne s'avérerait plus désagréable mais plutôt attrayant !

           Pour atteindre l'objectif, la période du cycle menstruel peut également être prise en compte. En effet, quelques jours avant les règles, le cervix est plus sensible au toucher, ce qui pourrait faciliter l'atteinte de l'orgasme et en période de menstruation, le cervix est plus bas, le rendant plus facilement atteignable. Le docteur O’Reilly préconise quant à elle de tenter l'expérience au moment de l'ovulation -soit environ deux semaines avant les règles.


Ça a l'air un peu technique tout ça... Il y a une partie fun quand même ?

           Expérimenter la pénétration profonde peut être une expérience assez enivrante puisqu'elle sera l'occasion d'une réelle connexion avec le partenaire. Imaginez les va-et-vient intenses et brûlants d'un membre entré dans une femme jusqu'à la garde... Érotique n'est-ce pas ?

           Le choix des positions est également plutôt plaisant puisqu'il n'est pas nécessaire de se pencher sur la partie la plus athlétique du Kamasutra ! On privilégiera ainsi une bonne levrette, la position de la pénétration profonde par excellence, mais aussi la pince verticale ou le vertigo vertical qui permettront aux partenaires de garder un contact visuel pendant que monsieur fait coulisser tous ses centimètres dans la profondeur avide de madame...


           Excitant, non...?



           Sources : Astuces femmes, Santé plus mag et Marie-Claire

 

_visuel_actualite_sexo_baiser_un_robot_sexuel_ca_vous_branche

Article précédent
Baiser un robot sexuel ça vous branche ?

 
_visuel_actualite_sexo_tout_sur_l_orgasme_nocturne

Article suivant
Tout sur l'orgasme nocturne...

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *