_visuel_actualite_sexo_masturbons_nous_et_assumons_le

Masturbons-nous et assumons-le !








Parce que c'est bon et qu'il n'y a aucune raison d'en avoir honte ;)

           Alors que la masturbation masculine ne semble être un tabou pour personne au vu des blagues, films et autres recherches scientifiques portants sur le sujet, la masturbation féminine s'est quant à elle toujours faite -trop- discrète. Avec l'arrivée sur les marchés, cette dernière décennie, des sextoys, la tendance est en train de -trop- lentement s'inverser et les langues se délient peu à peu pour notre plus grand bonheur !

           Si aujourd'hui on voit fleurir de plus en plus de vidéos et d'articles sur le sujet et que l'industrie du plaisir redouble d'inventivité pour créer des sextoys toujours plus attrayants et performants, la masturbation féminine n'a pas toujours eu si bonne presse. En effet, comme je l'ai évoqué dans mon article de littérature érotique au sujet de l'oeuvre Gamiani, l'onanisme était extrêmement mal vu à l'époque du XIXème siècle. D'après les croyances de l'époque, se taquiner le bouton d'amour était une déviance qui conduisait les femmes à l'hystérie. (Non mais vous vous rendez compte ?) À tel point que des médecins "éclairés" en vinrent à préconiser... la clitoridectomie -qui est une des multiples formes d'excision. Ce qui m'amène à la première conclusion que le plaisir féminin était très mal compris.

           Les religions et les cultures n'étaient pas non plus étrangères à cette impopularité, et c'est encore le cas aujourd'hui. J'ai rassemblé les deux thèmes de la religion et de la culture car je pense que le premier à un très fort impact sur le deuxième et dans un domaine comme dans l'autre, aux yeux de beaucoup de gens : la femme n'est femme que par sa capacité procréatrice. Ainsi, certaines religions encouragent à la sexualité seulement dans le but d'enfanter et les larges majorités de cultures patriarcales ont un mal fou à concevoir qu'une femme puisse ne pas vouloir devenir mère. Mais comme je l'ai dit, les mœurs évoluent, lentement et difficilement, mais elles évoluent -heureusement, vous imaginez les pauvres femmes qui ne veulent pas d'enfant : pas droit au sexe ! dur...

           Aujourd'hui donc, même si les stigmates de notre oppression masturbatoire sont encore bien présents, une ère nouvelle s'offre à nous, une ère où l'on peut enfin commencer à dire sans rougir : "Oui je me masturbe et j'adore ça !". Pourquoi ? Parce qu'on n'est désormais plus la seule à le dire ! Partout dans le monde, les femmes élèvent la voix et parlent : de la masturbation, de l'excision, de leur plaisir, etc. Quelques séries et films commencent même à aborder le sujet, à l'image de Sex & the city.

           Il faut savoir que malgré tout ce qu'on a toujours voulu nous faire croire, la masturbation n'a absolument aucun effet négatif sur la vie ou la santé, c'est même plutôt l'inverse ! Pour dresser une liste rapide, en voilà les principaux bénéfices :

  • elle permet d'apprendre à se connaître (anatomiquement parlant)
  • elle booste la libido en favorisant sa propre érotisation
  • elle donne confiance en soi (toujours en favorisant sa propre érotisation)
  • elle détend, déstresse et évacue les tensions
  • et du coup elle favorise l'endormissement
  • elle soulage les douleurs bénignes (notamment les maux de tête et les douleurs menstruelles, oui-oui...)
  • elle permet d'apprendre à connaître et contrôler son plaisir
  • elle améliore la sexualité en couple (parce qu'on sait comment avoir du plaisir et parce qu'intégrer les caresses masturbatoires peut pimenter l'acte)
  • elle rend heureuse (on a vraiment besoin de rappeler que le plaisir rend heureux ?)
  • elle permet d'évacuer les tensions sexuelles (vous savez quand on est célibataire et qu'on a décidé d'acheter un calendrier des dieux du stade)
  • et juste parce "putain que ça fait du bien !" ;)
Pour plus de détails, allez voir les sources dont je me suis servie pour rédiger mon article, elles sont en bas de page, comme toujours.

           Au cours de mes recherches, il y a quand même un truc qui m'a à la fois beaucoup amusée mais aussi un peu chagrinée, c'est ce besoin de mystifier l'acte masturbatoire féminin. Dans deux des quatre articles sur lesquels je me suis appuyée, il a quand même été question de bougies, de lumière tamisée ou encore de bain... -et pourquoi pas des pétales de roses tant qu'on y est ? À la fois c'est drôle car, franchement, qui a besoin d'allumer des bougies pour double-cliquer sur sa souris ? Pourquoi on pourrait pas juste se faire du bien entre midi et deux dans les toilettes du boulot parce que notre collègue du septième bureau à droite est vraiment trop craquant, ou encore sur notre canapé devant un bon porno comme ça juste parce qu'on a envie, ou même simplement le soir dans son lit parce qu'on a besoin de se détendre complètement avant de s'endormir. Et en même temps je trouve ça triste : notre sexualité est-elle donc si repoussante pour ne pas être dépeinte telle qu'elle est ? Evidemment que non, alors quoi ? Ça fait peur aux hommes de voir qu'il y a des femmes qui ont besoin de prendre du plaisir de la même manière qu'eux ? Ou ça fait peur aux femmes de reconnaître qu'elles peuvent également avoir les mêmes besoins masturbatoires que les hommes ? Quand j'entends encore, dans notre XXIème siècle adoré, que les femmes ont BESOIN de sentiments pour faire l'amour, je me dis que décidément... il y a encore du chemin à faire...

           Alors pour toutes celles qui aiment le plaisir en solo ou pour toutes celles qui sont effrayées à l'idée d'essayer, masturbons-nous et jouissons sans culpabilité ! ;)



           Sources : Huffington Post, Les Inrocks, Santé magazine et Kombini


           Au cours de mes recherches, j'ai trouvé cette petite vidéo drôle et déculpabilisante de la sympathique Youtubeuse Sophie Riche, régalez - vous ;)

 
 
 

_visuel_actualite_sexo_tout_sur_l_orgasme_nocturne

Article précédent
Tout sur l'orgasme nocturne...

 
_visuel_actualite_sexo_le_mystere_de_l_orgasme_feminin

Article suivant
L'orgasme féminin : ce grand mystère...

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *