_visuel_actualite_sexo_pas_ce_soir_j_ai_la_migraine

Pas ce soir, j'ai la migraine !








Connaissez-vous la céphalée orgasmique ?

           Ce nom -moitié effrayant et moitié prometteur- désigne un mal de tête plus ou moins violent dû à un rapport sexuel. Bien qu'on en parle peu -comme de la plupart des aléas du sexe tels que l'évacuation du sperme après un rapport non protégé ou les très fameux et hilarants flatus vaginalis- ce genre de trouble peut parfois s'avérer plus grave qu'on ne le pense...

           Lucinda Allen en a fait les frais à l'âge de 38 ans ; elle était alors enceinte de sa fille Marri-Alice. Alors qu'elle profitait d'une après-midi de siestes crapuleuses avec son cher et tendre, Lucinda a violemment été prise d'une de ces fameuses céphalées orgasmiques, plus grave que celles dont elle avait jusqu'à présent souffert. Conduite aux urgences, le diagnostique a été sans appel : Lucinda a fait une hémorragie cérébrale et a été plongée dans un coma artificiel pendant 6 jours. À son réveil, sa vie a changé pour toujours puisque, bien que le bébé n'ait eu aucune séquelle de l'accident vasculaire cérébral, elle est restée paralysée et ne peut depuis se déplacer plus qu'en fauteuil roulant.

           Ce type de cas, extrême, n'est heureusement pas légion mais la céphalée orgasmique est toutefois suffisamment répandue pour que des chercheurs se penchent sérieusement sur le sujet.

           Saviez-vous par exemple que les hommes y sont 3 à 4 fois plus sujets que les femmes ? Oui oui...



           Sources : Le Dailymail et Libération

 

_visuel_actualite_sexo_la_mode_est_a_l_orgasme_paillete

Article précédent
La mode est à l'orgasme pailleté !

 
_visuel_actualite_sexo_c_est_bon_pour_la_memoire

Article suivant
C'est bon pour la mémoire !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *