_visuel_actualite_sexo_tout_sur_l_orgasme_nocturne

Tout sur l'orgasme nocturne...








... Des femmes ! Bah oui, celui des hommes on en a tous déjà entendu parler...

           Beaucoup de femmes le décrivent comme un plaisir intense et inégalable puisqu'il ne peut être reproduit ni en se masturbant, ni en faisant l'amour. Bien que produisant les mêmes effets que l'orgasme conscient -notamment des contractions périnéales involontaires ou encore des vagues de plaisir- l'orgasme nocturne ne peut résulter d'aucune stimulation directe puisque le corps, qui est en état d'hypotonie, ne peut produire aucun mouvement. Mais alors, comment l'expliquer ?

           S'il est facilement identifiable chez les hommes pour des raisons évidentes -gonflement du pénis et décharge éjaculatoire conduisant au réveil- l'orgasme nocturne ne se reconnaît pas aussi aisément chez les femmes. En effet, puisque cette montée de plaisir ne les réveille pas forcément, elles n'ont parfois même pas conscience d'avoir joui. Par ailleurs, si elles se réveillent, le gonflement du clitoris et l'humidification ou le réchauffement de la zone n'ont rien de très spectaculaire et sont donc peu discernables si l'on n'y prête pas attention. Pour toutes ces raisons -mais aussi parce que la science a depuis toujours été misogyne, à titre d'exemple, pour une étude sur la sexualité féminine on en compte 9 portant sur la sexualité masculine- ce phénomène a très peu été étudié.

           Les quelques recherches faites sur le sujet ont conduit les spécialistes à établir plusieurs suppositions relativement hasardeuses sur le sujet. Aucunes conclusions précises n'ont cependant pu être établies, notamment concernant l'origine de ces orgasmes spontanés ou encore leur mécanisme. Tandis que 37% des femmes auraient déjà fait cette expérience -chiffre sans doute sous-évalué pour toutes les raisons évoquées précédemment- les chercheurs avancent quant à eux plusieurs théories.

           D'après le docteur Veluire par exemple, les sexes masculins et féminins étant montés d'après le même modèle concernant la physiologie de l'excitation sexuelle, il serait probable que cet orgasme soit simplement lié à l'oxygénation des corps caverneux -qui constituent le clitoris au même titre que le pénis. D'autres spécialistes pensent que les orgasmes nocturnes sont seulement un moyen pour le corps d'évacuer les tensions de la journée.

           Une étude de 2012 parue dans la revue Dreaming a toutefois conclu que dormir sur le ventre pourrait entraîner une stimulation -grâce aux frottements des draps. Le docteur Veluire pense également que les rêves érotiques peuvent provoquer une excitation sexuelle suffisante pour avoir un orgasme spontané.


           Il ne fait aucun doute que se réveiller aux confins du plaisirs doit être une sensation merveilleuse pour démarrer la journée du bon pied... Dommage que l'orgasme nocturne ne survienne principalement pour la première fois qu'autour de quarante ans !



           Sources : Marie Claire et Allo docteurs

 

_visuel_actualite_sexo_a_la_decouverte_de_l_orgasme_cervical

Article précédent
À la découverte de l'orgasme cervical

 
_visuel_actualite_sexo_masturbons_nous_et_assumons_le

Article suivant
Masturbons-nous et assumons-le !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *